"Aimer, boire et chanter", tel était le titre de notre concert donné  salle des Capucins. Ars Nova avait invité les amis du chœur mixte des Verrières-Bayards et du chœur de femmes du conservatoire de Pontarlier à participer à cette soirée de reprises de chants populaires harmonisés pour certains par Bernard Lallement, compositeur, harmonisateur et folkloriste érudit. Nous étions accompagnés au piano par le talentueux pianiste et improvisateur Pascal Keller. La surprise annoncée... Un ensemble de cors des Alpes.


Commençons la semaine
Voulez-vous cher voisin ?
.Commençons par le vin
Nous finirons de même...
Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser rire et boire...

Vaut bien mieux moins d'argent...

...rire et boire plus souvent !.



Je suis allée me confesser...

...au curé de Pomponne...


Intermède de cors des Alpes joués par des cornistes de l'Union Musicale des Fins.



 

Que Noé fut un patriarche digne,
car ce fut lui qui nous planta la vigne...

Et but premier le jus de son raisin.
Oh le bon vin !

c'est sam'di soir, on n'a pas sommeil on s'retrouve au bistrot
pour danser, pour oublier...le patron, les soucis la paye...

Dansons ma bergère joliment
que le plancher en rompe...


j'ai tant dansé, j'ai tant sauté...


...que j'ai déchiré mon soulier !

Cordonnier, beau cordonnier, veux-tu rac'moder mon soulier ?


Un poète paysan des Bayards nous livre ses réflexions poétiques sur l'amitié transfrontalière et vigneronne, ainsi que sur les durs travaux de la vigne et la peine des hommes.


 

Rien n'aurait été pareil sans le talent du pianiste Pascal Keller qui a accompagné les chants avec beaucoup de finesse et d'inventivité.

Pascal Keller a ravi le public par une brillante improvisation sur le thème de "Chevaliers de la table ronde" à la manière de Mozart, Chopin, hommage au pays natal de Renata, notre directrice artistique, rock et musique russe pour terminer.






Même les bonnes choses ont une fin. Il est temps de se séparer après avoir chanté en chœur avec le public "Ah le petit vin blanc".